boulon


boulon

boulon [ bulɔ̃ ] n. m.
• 1319; boullon « petite boule » XIIIe; de boule
Technol. Ensemble constitué par une vis et un écrou de même filetage. Boulon d'ancrage, fixé dans une maçonnerie pour réaliser un scellement démontable. — Loc. fig. Serrer, resserrer les boulons : rétablir la situation en réorganisant de manière plus efficace, plus sévère.

Boulon dispositif de soutènement constitué par une tige d'acier de quelques mètres de longueur, ancrée dans la roche soit à son extrémité, soit sur toute sa longueur.

boulon
n. m. Tige cylindrique munie d'une tête et d'un filetage sur lequel est vissé un écrou.

⇒BOULON, subst. masc.
TECHNOLOGIE
A.— Vx. ,,Moule de fer rond pour faire les tuyaux de plomb. Pièce du métier de tisserand`` (Ac. Compl. 1842).
B.— Tige de fer filetée, ronde ou prismatique, comportant une tête et un écrou et servant à relier entre elles des pièces de bois ou de métal. Assemblage par boulons; visser, dévisser un boulon.
Spécialement
CARR. Boulon d'ancrage. ,,Boulon de grande longueur dont l'une des extrémités est munie d'une tête extensible pour accrocher un banc du ciel défectueux aux bancs supérieurs`` (NOËL 1968).
CH. DE FER. Boulon d'articulation, d'attelage, d'éclisses, de suspension
RELIURE. Clou utilisé par les relieurs.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén. du XIXe s. et dans les Lar. au XXe s.
Pop. [P. réf. au caractère répétitif du travail qui consiste à] visser des boulons. ,,Travailler à la chaîne`` (Lar. Lang. fr.).
Prononc. :[].
Étymol. ET HIST. — 1. XIIIe s. boullon (Fonds Godefroy, ms. déposé à l'Institut Catholique, Paris d'apr. DG); 1360 bouillon « petite masse ronde » (Inventaire de Louis d'Anjou, n° 363 dans GAY); 2. 1319-27 « pièce de fixation ou d'assemblage » (Archives hospitaux de Paris, II, 65 dans GDF. Compl., s.v. limande).
Dér. de boule; suff. -on; le sens 2 est une spécialisation du sens 1 pour les pièces d'assemblage munies d'une tête ronde; au même sens de « petite masse ronde » est attesté dès 1295 un lat. médiév. bolinus (Thesaur. Sedis Apostol., f° 32 dans GAY, cf. également DU CANGE, s.v. bolinus).
STAT. — Fréq. abs. littér. :72.
DÉR. 1. Boulonnerie, subst. fém. a) Fabrique de boulons et écrous forgés. b) ,,Partie de la grosse quincaillerie qui concerne la vente des boulons`` (Lar. 19e, Lar. encyclop.). []. 1re attest. 1866 (Lar. 19e); dér. de boulon, suff. -erie. 2. Boulonnier, subst. masc. ,,Ouvrier qui exécute à la machine des corps de boulons`` (Mét. 1955). On avait encore baissé la journée des boulonniers; de neuf francs, elle était tombée à sept francs, à cause des machines qui, maintenant, faisaient toute la besogne (ZOLA, L'Assommoir, 1877, p. 640). Seule transcr. dans LITTRÉ et DG : bou-lò-nyé. 1re attest. 1866 (Lar. 19e); dér. de boulon, suff. -ier. Fréq. abs. littér. : 2.
BBG. — ROMMEL (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache Berlin, 1954, p. 170.

boulon [bulɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1319; XIIIe, boullon « petite boule »; de 1. boule.
Cheville de métal terminée à l'une de ses extrémités par une tête (ronde, carrée ou à pans) et à l'autre par un pas de vis destiné à recevoir un écrou ou par un trou dans lequel on peut passer une clavette; dispositif d'assemblage formé par le boulon et l'écrou ou la clavette. || Boulon à écrou, à œil. || Boulon d'assemblage, de charnière. || Bride à boulons. || Couper des boulons avec des cisailles. || Serrer, bloquer un boulon. || Maintenir avec des boulons. Boulonner. || Travail des boulons. Décolletage.Ch. de fer. || Boulon d'attelage, d'éclisse, de suspension.
1 Tel administrateur (…) reçoit trente-deux roues de brouettes, mais ne peut obtenir les axes et les boulons pour les monter.
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 854.
Par compar. ou métaphore. Ce qui sert à assembler.
2 Certains mots sans relief peuvent être répétés quinze ou vingt fois dans une page (…) Ces mots-là sont comme les boulons d'une machine.
G. Duhamel, Discours aux nuages, II.
Loc. fig. Serrer, resserrer les boulons, réorganiser de manière plus « serrée » et plus efficace, pour rétablir une situation.
DÉR. Boulonner, boulonnerie, boulonnière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boulon — Saltar a navegación, búsqueda Boulon Lavader …   Wikipedia Español

  • Boulon — Nom porté dans l Ardèche et les départements voisins. C est vraisemblablement un toponyme, qui évoque au départ un cours d eau, un torrent. Il existe dans la région concernée des hameaux appelés Boulon à Saint Laurent du Pape (07) et à La Laupie… …   Noms de famille

  • boulon — Boulon, m. acut. Est une grosse et longue cheville à grosse teste pour joindre des grosses pieces de charpente. Et quand telle cheville est de fer, on dit Boulon de fer …   Thresor de la langue françoyse

  • boulon — BOULON. s. m. Cheville de fer qui a une teste ronde à un bout, & à l autre une ouverture dans laquelle l on passe un morceau de fer qu on appelle clavette. On se sert de boulons pour soustenir une poutre. il y a un boulon de rompu au train de ce… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boulon — is a commune in the Calvados département in the Basse Normandie region of France. Its postal code is 14220. The INSEE code is 14090 …   Wikipedia

  • Boulon, Le — (spr. bulu), Flecken im franz. Depart. Ostpyrenäen, Arrond. Céret, am Tech und an der Südbahn, mit Korkfabrikation und (1901) 1888 Einw. 2 km südlich eine Mineralquelle mit Badeanstalt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • boulon — BOULON. s. m. Terme de Charpenterie et de Charronage. Cheville de fer qui a une tête ronde à un bout, et à l autre une ouverture où l on passe une clavette. On se sert quelquefois de boulons pour soutenir une poutre. Les boulons du train d un… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Boulon — Pour les articles homonymes, voir Boulon (homonymie). Un boulon …   Wikipédia en Français

  • BOULON — s. m. T. de Serrurerie, de Charpenterie et de Charronnage. Grosse cheville de fer qui a une tête à un bout, et à l autre une ouverture où l on passe une clavette, pour l arrêter. On se sert quelquefois de boulons pour soutenir une poutre. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • boulon — (bou lon) s. m. Grosse cheville de fer, qui sert à soutenir les poutres et les barres de fer dans les édifices. Elle a, d un côté, une tête ronde, et de l autre une ouverture où l on passe une clavette de fer pour l affermir.    Moule de fer rond …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.